Comment vont les finances de la ville? PDF Imprimer
Lundi, 01 Juillet 2013 20:47

Le 26 Juin dernier, le conseil municipal présentait le rapport de la chambre régionale des comptes, qui passait au crible les cinq dernières années de mandat.

Vaulx est-elle une ville mal gérée? La chambre régionale pointe des alertes, mais ne prédit pas une catastrophe. Vous pouvez lire tout ce document qui se trouve en ligne sur le site de la CRC : ICI

Qu'en retenir ?

Principalement que la ville n'est pas dans le rouge (en tout cas financièrement), mais qu'elle flirte volontairement avec : elle affiche des budgets d'investissements délirants, et elle ne fait que ce qu'elle peut réaliser (entre 30 et 50%, un peu démagogique..). La bonne nouvelle est que nous ne sommes pas exsangues, mais la mauvaise nouvelle est que nous n'avons aucune marge de manœuvre.

Est ce que nos impôts peuvent baisser ? Avec cette majorité au pouvoir, c'est impossible car s'ils pouvaient avoir le double de subventions, ils flamberaient tout, jusqu'à la limite comme des joueurs accros, incapables de vivre dans le monde réel, persuadés que l'Etat ou le Grand Lyon ou la Région ou le Conseil Général viendrait à l'aide de Vaulx-en-Velin, parce que nous le valons bien !

Et avec une autre majorité ? A court terme, cela ne serait pas facile, car la politique de la ville est de grandir, grandir, grandir, comme la pauvre grenouille qui voulait devenir plus grosse que le bœuf. Une ville a besoin de plus d'équipements ,comme des écoles, des gymnases, des routes, des crèches... Mais cette municipalité ne le sait pas. Elle attend que les directeurs d'école, l'académie lui disent qu'il faut ouvrir une classe, puis une deuxième, puis une troisième, et c'est ainsi que nous arrivons à avoir deux groupes scolaires, tout juste neufs, qui sont déjà trop petits. Oui, il serait possible de diminuer les impôts, lorsque la ville aura réussi à anticiper ses besoins vitaux, stabilisé sa nouvelle population, pour mieux l'intégrer, et financer les équipements correspondants. Il va de soi qu'il faudra trouver une solution pérenne pour le Pôle d'Astronomie et le futur Centre Aquatique, qui pénalisent les financements d'écoles et crèches de façon directe : Wallon retardé depuis déjà trois ans, GrandClément même pas abordé, Croizat en phase de démarrage très timide...

Pour finir quelques mots sur la politique de passation des marchés remise en cause par la chambre des comptes. M Yahiaoui l'adjoint aux finances avait fanfaronné sur les entreprises dont on ne pouvait deviner la fragilité. La cour des comptes ne semble pas partager son avis. A toujours choisir le moins cher, cela revient dans la plupart des cas à une situation finale où les budgets sont largement dépassés, et où les nuisances crées par les retards deviennent insupportables. Il faut urgemment revoir la grille de notation des entreprises !