Assemblée Générale de Quartier au Centre Ville du 6 décembre 2012: beaucoup de questions importantes des habitants et peu de réponse des élus! PDF Imprimer
Mercredi, 19 Décembre 2012 12:33

L'Assemblée d'une cinquantaine de personnes qui a participé à la rencontre avec le maire (et quelques élus) était venue avec ses interrogations pour le Maire :
* Sur le manque de places de parking: Qu'allez vous faire pour que l'on ai assez des places de parkings? Que faites vous contre les gens qui stationnent sur les trottoirs? Qu'allez vous faire pour le stationnement vers le futur PACS?
* Sur les écoles : Quel périmètre scolaire pour la future école Beauverie? Quels travaux de rénovation dans les écoles (les murs sont moisis se plaignait un papa d'élève de l'élémentaire King)?
* Sur la propreté: Que faites vous pour avoir un parc propre? Que faire pour avoir des trottoirs sans crottes de chien?
* Sur les travaux à faire à C Chaplin: Qu'aller vous faire pour rénover et isoler contre le bruit C Chaplin?
* Sur la  sécurité: Que va faire la ville contre les scooters qui se croient tout permis? Que va faire la Ville contre les tags et les incivilités?
* Sur le chauffage: On nous a obligé de se raccorder au chauffage public et les augmentations sont énormes ("Cela couterait moins cher d'être autonome"). On ne peut pas annuler les contrats. Que faire? Certains appartements aux Verchères n'ont toujours pas de chauffage. Que faire?
* Sur la promenade Lénine : Allez vous conserver piétonne la promenade? Et allez vous la faire nettoyer et entretenir? Allez vous réparer l'éclairage?
* Sur la Ville qui devient un désert médical : Que faire pour avoir des médecins de proximité? Que faire pour conserver une clinique et des services d'urgence?

Malheureusement peu de réponses concrètes de notre maire qui semblait découvrir certains problèmes et pour d'autres paraissait en avait marre d'en entendre parler.
* Les travaux dans les écoles: "nous venons de finir Mistral" indiquait le maire en reconnaissant que les murs moisis de King attendraient au mieux 2014!
* La sécurité et les incivilités : "depuis 10 ans la ville n'a pas un policier de plus" certes mais en même temps elle a perdu des habitants! Il reste que selon le Maire les choses devraient bouger avec la nouvelle ZSP (Zone de Sécurité Prioritaire). Mais précisément rien!
* C Chaplin : "aucun travaux sur 2013 et 2014". "On verra dans le prochain mandat".
* Promenade Lénine : "on la conservera piétonne et on l'entretiendra".
* Parkings et stationnement sauvages: l'équipe de rédaction de cet article n'ayant rien compris à la réponse, elle avoue son incompétence à restituer la réponse de(s) l'élu(s)!
* Et pour finir le cas du chauffage: "on va créer une table ronde". Mais cela solutionnera t il les problèmes qui reviennent à chaque hiver? "Si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission" disait Clemenceau.

Malheureusement les projets a plus long terme ont un peu été éclipsés par les préoccupations du quotidien.
Personne n'a relevé que dans les 850 nouveaux logements prévus dans les ZAC du Centre Ville, le haut de gamme n'allait pas prévaloir, qu'il y aurait moins d'une place de parking par logement, que les espaces verts seraient réduits à la portion congrue, etc...
Personne n'a pu comprendre le tour de passe sur les parkings qui disparaissent et ceux qui réapparaissent avec au final toujours moins de places de stationnement.
Personne n'a relevé que l'arrivée du tramway est repoussé à, au mieux, après 2020. Pour un projet dont l'étude devait être faite à l'été 2010 et dont l'étude serait maintenant pour 2013 au mieux....

Ainsi va la Ville de Vaulx-en-Velin entre le "toujours plus de béton" des élus (serait-ce une drogue d'élu?) et le "toujours plus de problèmes sans solutions" pour les habitants.
Et si "le moins de béton" générait "le moins de problème"?

 
Conseil Municipal du 14 novembre 2012: pas les bons choix pour sortir Vaulx-en-Velin de l'ornière PDF Imprimer
Dimanche, 16 Décembre 2012 13:37

 

Sujet principal du conseil municipal du 14/11: le débat d'orientation budgétaire n'a pas dérogé à l'habitude: des dépenses énormes, aucune économie, toujours des impôts en hausse, des projets de pharaon, une ville toujours aussi pauvre et quelques énormes erreurs! Dont une relayée par le journal municipal qui nous a donné l'occasion d'écrire le mail suivant à sa rédactrice en chef :


"Mme Gatuing,

A la lecture de Vaulx Le Journal en date du 21 novembre 2012, vous écrivez en compte rendu du Débat d'Orientation Budgétaire la chose suivante: "En matière de fonctionnement, la Ville entend d’abord et comme les années précédentes, maintenir les taux d’imposition. Elle compte cependant sur une progression des produits fiscaux entre 4 et 6 %, progression naturelle du fait de l’augmentation de la population".
Ce texte est aussi dans le version web de votre journal. Je me permet par le présent mail de relever ce que je suppose être une erreur de lecture du document municipal. En effet, le texte officiel du débat est le suivant: " Comme le budget d'investissement, le fonctionnement a pour objectif de répondre au mieux aux besoins des vaudais. Cela se concrétise dans un premier temps par le maintien des taux d'imposition pour l'exercice budgétaire 2013 comme cela est le cas depuis le début du mandat. Pour ce qui est de l'évolution des bases, celle-ci est prévue pour 2013 entre 4 et 6%". La Ville indique donc dans son rapport, que les taux d'imposition ne bougeront pas en 2013 (ce que vous reprenez bien). Par contre elle indique que l'évolution des bases sera entre 4 et 6% (ce qui fera augmenter les montants payés par les vaudais du même montant mécaniquement d'ailleurs puisque le taux ne bougera pas). Or, dans votre compte rendu, vous indiquez que les recettes augmenteront de 4 à 6% puisqu'il y aura plus de population dans le ville. (** définition des "bases" plus bas).
Ce n'est en aucun cas ce qui a été écrit ni ce qui a été dit lors du débat par qui que ce soit. Je vous serait donc gré, s'il vous plait, de publier cet erratum via votre site web dans un premier temps puis dans la version papier dès le prochain numéro.
Vous remerciant par avance.     Christine BERTIN 

Cette dernière m' a fait la réponse ci dessous :
"Madame,
Merci de l'attention que vous portez à Vaulx-en-Velin Journal.
Dans l'article que vous citez sur le débat d'orientation budgétaire, la phrase "En matière de fonctionnement, la Ville entend d’abord et comme les années précédentes, maintenir les taux d’imposition. Elle compte cependant sur une progression des produits fiscaux entre 4 et 6 %, progression naturelle du fait de l’augmentation de la population.", n'est ni une reprise de la délibération du Conseil municipal, ni une citation.
Il s'agit en fait d'une analyse d'après le document d'orientation budgétaire et qui permet d'expliquer de manière simple et claire pour nos lecteurs, le fait que les produits fiscaux vont augmenter puisque la ville se développe.
Vous n'êtes pas sans savoir que l'augmentation des bases correspond à l'augmentation naturelle des richesses liées au développement de la ville.
A Vaulx-en-Velin, de nombreux logements sont en cours de construction et vont encore l'être.
Ils vont générer des produits fiscaux et de l'activité économique qui génèrera elle-même de la contribution foncière.
Ces évolutions ne vont donc en aucun cas peser sur la pression fiscale ou sur l'effort fiscal des Vaudais, contrairement à ce que vous affirmez.
Voilà pourquoi Vaulx-en-Velin Journal ne donnera pas suite à votre demande d'erratum concernant cet article.
Cordialement,
Edith GATUING – rédactrice en chef    "

** Madame Gatuing, je vous suggère de vous renseigner car la définition des bases ne correspond pas à votre description. Je vous invite typiquement à aller sur ce lien ICI .

Ce que devraient surtout savoir les chefs économistes de la ville de Vaulx-en-Velin et les professeurs spécialistes d'euros, c'est que les bases des impôts locaux représentent la valeur locative des biens et qu'elles évoluent en fonction de l'économie générale du pays et non de la ville dans laquelle elle s'applique. Les évolutions sont décidés nationalement. Voilà. Donc au mieux c'est une erreur, au pire on commence à prévoir une vraie hausse de plus de 5% des impôts locaux des habitants. Et Dieu sait qu'elle sera insupportable pour les vaudais déjà écrasés par les taux d'imposition les plus forts du Grand Lyon.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Autre sujet du Conseil Municipal le dépassement déjà prévu de budget de la nouvelle piscine. Non content de dépenser 14.000.000 hors taxes, la ville a décidé de se payer un toit ouvrant à 970.000 euros HT. Allons y. Au point où l'on en est? Par contre toujours pas de solution pour les 1.000.000 de budget annuel à trouver pour entretenir ce nouvel équipement somptuaire. Toute relation avec le sujet précédent ne serait que fortuit ou hasardeux.

Les élus ont aussi eu à se positionner sur le venue de l'INTA. 21.000 euros pour discuter de sujets tellement abstraits que même Lutte Ouvrière qui soutient pourtant le Maire n'a pas voté cette dépense qu'ils jugent "éloignée des préoccupations des vaudais". Comme quoi!

Les subventions aux associations structurantes ont fait couler beaucoup de salive. Du PS à l'UMP les mêmes questions reviennent toujours: pourquoi donner 90.000 euros de plus à chaque Centre Social et à la MJC sans que des conventions de partenariat ni objectif n'aient été signé?

Gestion. Organisation. Suivi. Rigueur. Raison. Voilà ce qui a manqué au Conseil du 14 novembre.


 

 

"Madame,
Merci de l'attention que vous portez à Vaulx-en-Velin Journal.
Dans l'article que vous citez sur le débat d'orientation budgétaire, la phrase "En matière de fonctionnement, la Ville entend d’abord et comme les années précédentes, maintenir les taux d’imposition. Elle compte cependant sur une progression des produits fiscaux entre 4 et 6 %, progression naturelle du fait de l’augmentation de la population.", n'est ni une reprise de la délibération du Conseil municipal, ni une citation.
Il s'agit en fait d'une analyse d'après le document d'orientation budgétaire et qui permet d'expliquer de manière simple et claire pour nos lecteurs, le fait que les produits fiscaux vont augmenter puisque la ville se développe.
Vous n'êtes pas sans savoir que l'augmentation des bases correspond à l'augmentation naturelle des richesses liées au développement de la ville.
A Vaulx-en-Velin, de nombreux logements sont en cours de construction et vont encore l'être.
Ils vont générer des produits fiscaux et de l'activité économique qui génèrera elle-même de la contribution foncière.
Ces évolutions ne vont donc en aucun cas peser sur la pression fiscale ou sur l'effort fiscal des Vaudais, contrairement à ce que vous affirmez.
Voilà pourquoi Vaulx-en-Velin Journal ne donnera pas suite à votre demande d'erratum concernant cet article.
Cordialement,
 
Conseil municipal du mercredi 10 octobre. PDF Imprimer
Dimanche, 14 Octobre 2012 00:00

De nombreux sujets étaient à l'ordre du jour de la réunion du conseil municipal de ce mercredi 10 octobre.

Sujet important parmi tous: la poursuite du Grand Projet de Ville dans le centre de Vaulx-en-Velin. Le projet intellectuellement intéressant fait toutefois l'impasse sur de nombreux aspects :
* Quid de la mixité sociale quand on prévoit 50% de logements sociaux dans un projet nouveau pour une ville qui en compte déjà 60%?
* Quid de l'environnement et de l'écologie quand on prévoit "trois placettes" pour 200 nouveaux habitants alors que le maire annonce son projet de densification pour respecter l'environnement? N'est-ce pas l'occasion d'avoir une vraie politique d'amélioration des espaces publics par la création d'espaces verts nombreux et de qualité?
* Quid du stationnement quand on a actuellement 350 places libres, extérieures et gratuites (mairie + Pré de l'Herpe) qui seront remplacées par un parking provisoire (où et combien de places dans une zone qui sera toute reconstruite?), par une augmentation de la zone bleue (cela n'a jamais crée une seule place), par quelques places dans un parking à 400 m, et par 42 places dans un parking sous-sol? Un vrai problème posé il y a 3 ans et toujours sans réponse...
* Quid de la venue de commerces nouveaux quand on a déjà de très nombreux espaces de commerces vides dans la zone précédente construite à 50 m il y a plus de 10 ans? Sans parler de faire venir des grandes chaines d'habillement, de décoration, de restauration ou d'alimentation.... mais sur ce sujet la ville a d'ores et déjà abdiqué en même temps qu'elle s’empêtrait dans son dogme du tout logement social.
Un dossier à revoir complètement car dogmatique et portant une vision de la ville que les vaudais refusent et qu'on cherche à leur imposer : le tout béton sans espoir de sortie du fossé pour la ville.

Autre moment majeur: l'avenir du Monde Réel. Dans la difficulté depuis quelques années, cet ex-centre social qui a perdu son agrément il y a 6 mois, va recevoir une nouvelle subvention exceptionnelle de 32.000 pour boucler ses fins de mois. Une convention de remise sur le bon chemin se fait attendre depuis des mois. La ville laisse les choses dériver une fois de plus. Clientélisme électoral quand tu nous tiens! Ce sujet a aussi été l'occasion pour évoquer la rénovation du Mas du Taureau. Il est vrai que plutôt que d'investir 28 millions d'euros a un endroit vide où il serait possible de créer un espace vert de respiration pour notre ville ultra bétonnée, nos élus pourraient choisir de rénover le quartier du Mas! Mais il semble que là aussi la logique soit ailleurs. Le maire promet une fois de plus le tramway au Mas, des commerces, des services, une réhabilitation du quartier, mais quand? Pas de date. Rien. Même la fameuse étude sur l'arrivée du tramway promise en 2009 pour 2010, n'est toujours pas faite...

Le coût du portage des repas a été l'occasion d'une bagarre entre les différents groupes constitués: d'un côté la majorité communiste qui considère que les personnes touchant moins de 778 euros peuvent mettre plus de 20 % de leurs ressources pour avoir un repas par jour (sic?) et de l'autre le reste du monde qui pense qu'il faut être sérieux et faire des efforts vers nos anciens plutôt que vers le Nicaragua (la totalité de la subvention aux 20000 repas annuels des personnes âgées est inférieure à la subvention donnée par ce conseil au Nicaragua!).

Le conseil municipal s'est achevé par le lancement de la bagarre pour les municipales prochaines à l'occasion de deux vœux portés par le groupe communiste (l'un pour le marché de l'eau au Grand Lyon et l'autre pour demander un référendum sur l'Europe). Certes les élus de la majorité n'ont pas compris qu'ils étaient des élus locaux chargés de régler les problèmes locaux et non chargés de faire de la politique européenne ou internationale (mais ça nous l'avons déjà dit!). Certes certains n'ont pas compris qu'ils sont aussi élus au Grand Lyon et en plus décisionnaires de ce marché de l'eau pourtant leurs 1064 euros mensuels devraient leur rappeler au moins ça! Mais ce que tout le nombre retiendra c'est que la lune de miel vaudaise entre le PS et l'extrême gauche file du mauvais coton. Certes le "nous sommes de gauche donc nous vous soutenons" a encore été de mise pour plusieurs projets même après que ces projets aient été démolis. Mais on sent que le "Oui" socialiste de défiance va pas tarder à être remplacé par un "Non" hollandais de soutien.

Pour finir il reste à regretter l'absentéisme au conseil. Une grosse vingtaine de présents pour 39 élus. Certains conseillers municipaux que personne ne connait. D'autres et pas des moindres qu'on ne voit plus qu'épisodiquement. Si être élu ne les intéressent pas, qu'ils s'en aillent!

 
« DébutPrécédent12345678SuivantFin »

Page 6 sur 8