Manifestation contre le mariage pour tous ce jour : pourquoi un passage en force et pas une discussion/conciliation? PDF Imprimer
Dimanche, 13 Janvier 2013 22:41

En ce dimanche 13 Janvier, la mobilisation contre le mariage pour tous mérite qu'on s'y attarde : entre 500 000  et 800 000  personnes sont montés à Paris pour défiler et exprimer leur voix.

J'ai du mal à accepter les réponses invariables du PS, qui rétorque en disant que les Français ont choisi ce mariage pour tous en Mai dernier, avec l'élection de Francois HOLLANDE. Tout d'abord, je n'ai pas voté Hollande pour cette raison. Argument fallacieux !

Ensuite,et sur le fond, il y a des arguments qui méritent d'être débattus et discutés des deux cotés. Quand la rue s'exprime, il en est du jeu démocratique de l'écouter, et de discuter, convaincre !.

Un lien sur l'interview de Francois BAYROU, intéressante : http://touspolitiques.franceinter.fr/emissions/francois-bayrou

 
conseil municipal du 19 décembre 2012 : on nage en plein vaudeville PDF Imprimer
Dimanche, 13 Janvier 2013 21:20

Depuis plus d’un an nous dénonçons l’absentéisme des élus municipaux vaudais au conseil municipal. Après chaque réunion de celui-ci nous relevons, dépités, la récurrence de la très faible majorité d’élus présents. Ainsi certains conseillers municipaux n’ont pas poussé la porte du conseil municipal depuis plusieurs années. Certains d’entre eux ont disparu il y a déjà plus de 800 jours et ne sont pas réapparu. Ont-ils secrètement démissionné ? Ont-ils déménagé ? Sont-ils décédés ? Ont-ils décidé de ne plus venir parce que 1500 euros par an pour un conseiller municipal délégué cela ne suffit pas pour se payer un ticket de bus ? Et quant aux adjoints qui ne viennent qu’épisodiquement la question de leur rémunération de 22000 euros annuel n’est pas moins problématique.

Le conseil municipal de ce mercredi 19 décembre a vu cette situation, si souvent dénoncée par nous, atteindre son paroxysme. Le conseil municipal a dû cesser faute d’un nombre suffisant d’élus pour se poursuivre (moins de 20 après le départ des groupes REEV et PS). Et pourtant, une fois n’est pas coutume, les sujets étaient majeurs, au premier rang desquels le budget qui devait être proposé puis voté.
Qu’est-ce qui est donc si choquant ?
- Que les élus ne s’intéressent même pas au vote du budget qui est pourtant l’acte fondateur majeur d’une politique de ville surtout dans la nôtre (3° la plus pauvre de France) et dont la dette pour les générations futures ne fait que gonfler (+9% en un an et +28% en 5 ans) ?
- Que nos sonnettes d’alarme si souvent tirées ne soient entendues par personne (à l’exception de M Fayat) ou ignorées par tous dans un autisme totalitaire qui rappelle de bien sombres heures dans des pays non moins sombres ?
- Que certains élus (adjoints entre autres) puissent finalement rappliquer sur un simple coup de fil signe que l’appel de leur télévision ou de leur lit a été plus fort que la mission d’élu du peuple qui leur a été confiée il y a bientôt cinq ans ?
- Que les élus de l’opposition tous présents pour participer à un débat qu’ils savent, eux, majeur pour leur ville, soient contraints, excédés par tant de suffisance d’un exécutif qui ne sait même pas rallier ses ouailles 7 fois par an, de quitter une réunion si importante ?
- Que les débats n’aient pas pu avoir lieu faute de débatteurs de l’opposition, signe d’un régime si autocratique que même les discussions n’ont pas lieu ?

Voilà ce que j'écrivais sur le blog du modem (modem69120.blogsport.com).

Le plus drôle est la réponse de l'élu à l'économie : "J'ai une vie moi... je suis en reconversion professionnelle.... parce que vous trouvez normal qu'on vienne me déranger pour que je sois là au dernier moment?".... morceaux choisis lus dans le Progrès du 21 décembre.

En effet, alors que PS et UMP, scandalisés par une mobilisation des élus de plus en plus faible, quittaient le conseil, il a bien fallu appeler les élus absents pour obtenir le quorum. M Hamoudi avait plutôt une tête de "à moitié endormi-où suis-je", Me Alba Rubio, elle, débarquait en taxi...

Il paraît que l'UMP et le PS se sont retrouvés dans des QG improvisés, sous-sol de garage pour les uns, arrière salle d'hôtel pour les autres, pour fêter ce que bon nombre d'entre eux qualifient de "début de la fin".

Espérons le, car pour les voeux du maire, tant pour les associations que pour les entreprises, ils n'étaient pas bien nombreux : 14 en tout dont 9 de la majorité mercredi, et 23 dont 5 opposants vendredi ! Et ne parlons pas du peu restés restés discuter après le discours : Le maire s'est retrouvé bien seul vendredi soir !

Décidément, la leçon n'a pas porté et il est vraiment temps de changer!!!

 
Tous mes voeux de santé et bonheur pour 2013 PDF Imprimer
Dimanche, 13 Janvier 2013 21:04

A tous et à toutes, je vous souhaite une année pleine de santé, de bonheur et de solidarité !

2012 a vu un changement majeur dans la vie politique française. Pour autant, les résultats, si les choix proposés par le nouveau gouvernement s'avèrent les bons,  ne seront peut-être pas au rendez-vous en 2013. L'année risque d'être difficile encore sur le plan économique.

Alors ne perdons pas espoir et soyons lucides sur les évènements qui vont se dérouler.  L'espoir !  c'est de se rappeler où nous voulons aller,et comment y aller. Et qu'importe le temps que nous mettrons. Avec l'espoir et la volonté, nous pouvons soulever des montagnes.

Je place enfin cette année sous le signe de la solidarité. Nous aurons besoin les uns des autres pour avancer, pour progresser et finalement réaliser nos rêves !

Bonne année à tous

Christine BERTIN

 
« DébutPrécédent12345678SuivantFin »

Page 5 sur 8